Health & Living

This good ring could point out you are creating COVID-19 earlier than signs even present up

A wise wearable ring, in a position to reliably detect the onset of fever, can assist curb the unfold of Covid-19, researchers say. Learn additionally – Risk of catching coronavirus from infected family member is as low as 16.6%: study

The ring that may be worn on the finger information temperature, coronary heart fee, respiratory fee and exercise ranges. Manufactured by Finnish start-up Oura, the ring can gather temperature information constantly all through the day and evening, permitting researchers to measure individuals’s true basal temperatures and extra precisely determine fever spikes. Fever is a pacesetter symptom of COVID-19. Learn additionally – Covid-19 began circulating in Italy months before notification of first case

The temperature varies not solely from individual to individual, but in addition for a similar particular person at totally different occasions of the day, in response to Benjamin Smarr, a professor within the Division of Bioengineering and the Halicioglu Institute of Information Sciences of the ‘UC San Diego. Due to this fact, he confused the significance of gathering information constantly over lengthy intervals of time. Learn additionally – Dangerous mutation of COVID-19 virus: Britain on alert as ‘new variant’ of coronavirus identified

The dearth of steady information is among the the explanation why spot temperature checks are usually not efficient in detecting COVID-19[feminine, Dit Smarr.

«Avec des appareils portables capables de mesurer la température, nous pouvons commencer à envisager un système d’alerte précoce COVID public», a-t-il ajouté.

L’apparition de la fièvre survient avant que les patients ne ressentent les symptômes

Smarr et son équipe, y compris des chercheurs de l’UC San Francisco et du MIT Lincoln Lab, analysent les données de 65 000 personnes qui portaient les bagues Oura à partir de mars de cette année. Le premier résultat de l’étude a été publié dans le numéro du 14 décembre de la revue Scientific Reports, où ils ont discuté des données de sonnerie des 50 premières personnes de leur échantillon qui ont été testées positives pour Covid-19.

Sur ces 50 participants ou utilisateurs de l’anneau Oura, 38 ont enregistré des températures plus élevées avant de ressentir des symptômes qui les faisaient soupçonner qu’ils n’étaient pas bien. Certains qui étaient autrement asymptomatique avait de légères fièvres détectables via les anneaux.

Cette découverte montre que l’apparition de la fièvre est souvent survenue avant que les sujets ne signalent des symptômes, et même à ceux qui n’ont jamais signalé d’autres symptômes.

«Cela soutient l’hypothèse selon laquelle certains événements de type fièvre peuvent passer inaperçus ou non signalés sans être vraiment asymptomatiques», ont noté les chercheurs dans leur article de recherche.

Les dispositifs portables tels que l’anneau Oura peuvent contribuer à identifier les taux de maladie asymptomatique, ont-ils déclaré.

«Si les appareils portables nous permettent de détecter tôt le COVID-19, les gens peuvent commencer des pratiques d’isolement physique et se faire tester afin de réduire la propagation du virus», A affirmé Ashley Mason, professeur au Département de psychiatrie et au Osher Center for Integrative Medicine à l’UC San Francisco, qui est le principal chercheur de l’étude.

Cependant, le chercheur n’a pas rendu compte de l’efficacité des anneaux en tant que prédicteurs d’infection.

Un algorithme qui peut prédire l’apparition des symptômes du COVID-19

Avec cette étude, les chercheurs tentent de développer un algorithme capable de prédire l’apparition de symptômes tels que la fièvre, la toux et la fatigue, caractéristiques du COVID-19. C’est l’objectif de l’étude et ils espèrent y parvenir d’ici la fin de l’année. Ils pensent également que de tels algorithmes permettront aux responsables de la santé publique d’agir plus rapidement pour contenir la propagation du COVID-19.

Les chercheurs prévoient également d’étendre leurs méthodes de détection précoce à d’autres maladies infectieuses, comme la grippe, à l’avenir.

Publié: 15 décembre 2020 16:48


$(document).ready(function(){
$(‘#commentbtn’).on(“click”,function(){
(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById (id)) return; js = d.createElement (s); js.id = id; js.src = “https://join.fb.internet/en_US/sdk.js#xfbml=1&model=v2.3”; fjs.parentNode.insertBefore (js, fjs);} (doc, ‘script’, ‘facebook-jssdk’)); $ (“. cmntbox”). toggle (); }); });

Related Articles

Back to top button
Close

Help Journalism! Disable Adblocker!

Please Disable AdBlocker. We're Group of Individuals who are working to provide important information, News, Updates, Tips etc. Please help us by disabling Adblocker on our Website. AS THIS IS ONLY POSSIBLE WAY TO RUNNING THIS WEBSITE.