Health & Living

Sufferers with extreme COVID-19 could have eye abnormalities that will go unnoticed in hospitals

The brand new coronavirus is thought to primarily assault the lungs of these affected and typically results in acute respiratory misery syndrome (ARDS) and pneumonia in some individuals with extreme Covid-19. However the virus can have an effect on a number of organs within the physique, particularly in critically ailing sufferers. Medical doctors world wide have detected harm to the kidneys, coronary heart, mind and different organs related to the viral an infection. In accordance with an article printed in Frontiers in Drugs or Entrance Med (Lausanne), the failure of a number of organs as a result of hyperactivity of the immune system (cytokine storm) is the principle reason for demise among the many 5% of sufferers with COVID-19 significantly ailing. Healthcare professionals have additionally discovered important abnormalities within the eyes of some individuals with extreme COVID-19 which are prone to go unnoticed throughout therapy in hospitals. Learn additionally – Lung ultrasound can help predict progression of COVID-19 to serious illness and death

Thus, eye screening is essential for hospitalized sufferers with coronavirus to supply applicable therapy and administration of doubtless critical ophthalmologic manifestations of COVID-19, a research printed within the journal Radiology advised. Learn additionally – Mystery Behind Brain Fog In Some COVID-19 Patients Discovered: Cytokines, Not Virus, Fuel It

Eye abnormalities associated to COVID-19[feminine

La conjonctivite ou œil rose et la rétinopathie, une maladie de la rétine pouvant entraîner une perte de vision, sont également considérées comme des symptômes rares du COVID-19. Mais les chercheurs ont également repéré des anomalies oculaires visibles uniquement sur les examens IRM. Pour mieux comprendre la nature et la fréquence de ces anomalies oculaires inhabituelles, la Société française de neuroradiologie (SFNR) a étudié les IRM de 129 patients atteints de COVID-19 sévère. Ils ont trouvé des anomalies dans le globe, ou globe oculaire, chez neuf de ces patients. Leurs examens IRM ont montré un ou plusieurs nodules dans la partie arrière, ou pôle postérieur, du globe oculaire. Huit d’entre eux ont été traités dans l’unité de soins intensifs (USI) pour COVID-19. Lire aussi – Ce médicament contre l’hépatite peut aider à accélérer la récupération de Covid-19 par 4, selon des experts

Les neuf patients avaient des nodules dans la région maculaire, la zone à l’arrière de l’œil responsable de notre vision centrale, et huit d’entre eux avaient des nodules dans les deux yeux – ont déclaré les chercheurs.

Les médecins devraient envisager un dépistage oculaire en utilisant une IRM haute résolution pour tous les patients atteints de COVID-19 sévère pour détecter ces nodules, ont déclaré les chercheurs.

Ils ont également recommandé la réalisation d’examens supplémentaires comme la fundoscopie, qui utilise une loupe et une lumière pour vérifier l’arrière de l’intérieur de l’œil, et la tomographie par cohérence optique, un test non invasif qui fournit une image 3D de la structure de l’œil.

Cause des anomalies oculaires chez les patients COVID-19 sévères

Bien que les chercheurs ne connaissent toujours pas la cause réelle de la formation de nodules chez les patients atteints de COVID-19 sévère, ils soupçonnent qu’elle pourrait être due à une inflammation déclenchée par le virus. Un autre facteur possible, selon eux, peut être le drainage insuffisant des veines des yeux, un problème observé chez les patients hospitalisés en USI qui sont placés en position couchée ou intubés. Sept des patients présentant des anomalies oculaires sévères dans l’étude passent du temps à l’unité de soins intensifs en position couchée pendant une période prolongée.

L’auteur principal Augustin Lecler, MD, Ph.D., professeur agrégé à l’Université de Paris et neuroradiologue du département de neuroradiologie de l’hôpital de la Fondation Adolphe de Rothschild à Paris, a noté que de telles anomalies oculaires pourraient largement passer inaperçues dans la clinique, comme le traitement des patients hospitalisés atteints du COVID-19 se concentre généralement davantage sur d’autres affections graves et potentiellement mortelles.

Les chercheurs surveillent les nodules identifiés chez ces patients pour voir s’ils entraînent des conséquences cliniques telles qu’une perte de vision ou une altération du champ visuel.

Alors que deux des neuf patients atteints de nodules oculaires étaient diabétiques, six étaient obèses et deux souffraient d’hypertension. Ainsi, l’étude soutient également des recherches antérieures qui ont montré que les personnes ayant des problèmes de santé existants couraient un risque plus élevé d’infection grave au COVID-19 et de complications à long terme.

Publié: 17 février 2021 15h14 | Mis à jour: 17 février 2021 15 h 15


$(document).ready(function(){
$(‘#commentbtn’).on(“click”,function(){
(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById (id)) return; js = d.createElement (s); js.id = id; js.src = “https://join.fb.internet/en_US/sdk.js#xfbml=1&model=v2.3”; fjs.parentNode.insertBefore (js, fjs);} (doc, ‘script’, ‘facebook-jssdk’)); $ (“. cmntbox”). toggle (); }); });

Related Articles

Back to top button
Close

Help Journalism! Disable Adblocker!

Please Disable AdBlocker. We're Group of Individuals who are working to provide important information, News, Updates, Tips etc. Please help us by disabling Adblocker on our Website. AS THIS IS ONLY POSSIBLE WAY TO RUNNING THIS WEBSITE.